après ?apres.htmlshapeimage_1_link_0
homenews.htmlshapeimage_2_link_0
l’équipeforces.htmlshapeimage_3_link_0
étudier la géographieetudierBA.htmlshapeimage_4_link_0
doctoratsdoctorats-encours.htmlshapeimage_5_link_0
projetsprojets.htmlshapeimage_6_link_0
publicationspublications.htmlshapeimage_7_link_0
liensliens.htmlshapeimage_8_link_0
cgeoCGEO.htmlshapeimage_9_link_0
contactscontact.htmlshapeimage_10_link_0

LaboGéo

Laboratoire de géographie humaine

 

Le Master en Sciences Géographiques à l’ULB


  1. Puceobjectifs

  2. Pucestructure du programme

  3. Pucefinalité ‘Développement territorial’

  4. Pucefinalité ‘Didactique’

  5. Pucefinalité ‘Urban Studies’ (Erasmus Mundus Master Course ‘4Cities’)

  6. Pucepersonnes de contact

  7. Puceet après ?


Objectifs

Analyser et comprendre l'organisation spatiale de phénomènes sociaux, économiques, démographiques, politiques ou culturels, telle est la principale perspective des études de géographie. L’enjeu est de taille : comment ces phénomènes s'inscrivent dans l'espace, à différentes échelles (quartiers, villes ou villages, régions urbaines, pays, blocs régionaux, système-monde), en dit en effet long sur les rapports de forces, les représentations, les modes de développement qui traversent ou structurent les sociétés contemporaines. Saisir clairement ces enjeux permet en retour d'imaginer des modes de gestion ou d'action adaptés, en matière d’aménagement des territoires, de développement des quartiers ou des régions, de résorption des inégalités, etc.

Dans ce cadre, le Master en Sciences Géographiques vise essentiellement 3 objectifs :

  1. 1)former à une série de démarches et de méthodes d’analyse appropriées aux questionnements géographiques,

  2. 2)développer une curiosité intellectuelle,

  3. 3)aiguiser un regard critique sur les phénomènes analysés.

Par la combinaison de ces 3 objectifs, c’est l’autonomie des étudiant.e.s en matière de production de savoir à portée géographique qui est visée : Quelles sont les questions pertinentes face à tel ou tel phénomène ? Quelles méthodes, quels modèles, quelles théories mobiliser face à quel problème ? Quelles propositions formuler pour changer l’état actuel des choses ? etc.

Pour y arriver, un accent tout particulier est mis sur les méthodes actives d'apprentissage : à partir d'expériences concrètes et de questions-problèmes révélant des enjeux contemporains de répartition spatiale ou d’aménagement de territoires, les étudiant.e.s sont progressivement amené.e.s à s'approprier des théories, à expérimenter des méthodes, à tester des modèles. En outre, le Master tire parti de l'ancrage bruxellois de l'Université, en amenant les étudiant.e.s à réfléchir sur des questions actuelles de la ville.

Le Master en Sciences Géographiques offre ainsi une formation unique permettant non seulement d'acquérir les clefs d'interprétation, les théories et les modèles qui ouvrent la voie de la compréhension des structures spatiales, mais aussi les techniques d'analyse (enquêtes de terrain, méthodes statistiques,…), de production de données spatiales et de représentation de l'espace (webGIS, cartographie en ligne, traitement d'images satellitaires,…), permettant de repérer, de trier et d'intégrer efficacement les caractéristiques des territoires – du quartier à la ville, à la région, au pays, au continent, au système-monde.




Structure du programme


Le Master comporte 3 finalités :


  1. 1)Développement territorial

  2. 2)Didactique

  3. 3)Urban Studies (dans le cadre du programme international 4Cities)

Les enseignements des finalités Développement territorial et Didactique sont entièrement dispensés en français.

Le MA est directement accessible aux étudiants ayant complété le BA en sciences géographiques. Il l’est également pour des étudiant.e.s  ayant suivi d’autres parcours préalables :

  1. -titulaires d’un MA en histoire, sociologie, anthropologie, sciences politiques, sciences économiques, architecture,  sciences et gestion de l'environnement, sciences et gestion du tourisme, sciences géologiques, bioingénieur (accès direct sur dossier pouvant déboucher sur l’élaboration d’un programme adapté tenant compte du parcours antérieur).

  2. -titulaires d’un BA en histoire, histoire de l’art et archéologie, information et communication, sociologie et anthropologie, sciences humaines et sociales, sciences politiques, sciences économiques et architecture (moyennant la réussite d’une année préparatoire).

Consultez ici l’entièreté des conditions d’accès. Par ailleurs, le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles renseigne les passerelles possibles en fonction d’autres parcours antérieurs. Enfin, veuillez noter que dans tous les cas d’accès sur dossier, il est indispensable de compléter un dossier d’admission en ligne.

Par ailleurs, la finalité Urban Studies est insérée dans un programme international ‘Erasmus Mundus’ entièrement organisé et dispensé en anglais. Des conditions particulières d’accès prévalent et l’admission au programme suit une procédure spécifique - voir www.4cities.eu.



  Développement territorial

La formation dispensée dans la finalité "Développement territorial" du Master combine diverses approches des questions territoriales dans une perspective à la fois systémique et critique. Une attention forte est portée aux enjeux sociaux et politiques des questions territoriales. Sur le plan méthodologique, l'accent est mis sur toute la chaîne de production, la gestion, l'analyse et la diffusion de données géographiques originales, dans un but d’autonomie des étudiant.e.s. Les enseignements et les travaux pratiques mobilisent des logiciels libres, permettant une utilisation bien au-delà du cadre universitaire.

Programme

Le programme des cours propose une variété d'enseignements spécifiques, à la fois thématiques (géographie politique, analyse des espaces urbains, géographie culturelle,…) et méthodologiques (télédétection, géomarketing, cartographie numérique,…). Ces cours sont doublés de séminaires dirigés permettant un travail de terrain en (petites) équipes et d'excursions. En seconde année (MA2), un large choix de cours à option est proposé.

La finalité comprend un tronc commun (40 ECTS), un module de cours spécifiques (40 ECTS), des modules de cours à option (20 ECTS) et un mémoire de fin d'études (20 ECTS). Total: 120 ECTS répartis 60-60 sur les deux années de MA.

Le tronc commun porte sur quelques uns des principaux champs de la géographie humaine contemporaine (géographie urbaine, politique, culturelle) ainsi que sur la télédétection. Il initie les étudiant.e.s aux démarches de recherche (appliquée et fondamentale) en géographie et accompagne la réalisation du mémoire. Le module de cours spécifiques se focalise, pour sa part, à la fois sur les domaines essentiels de la gestion territoriale (principes et pratiques de l'aménagement du territoire, localisation des entreprises, géomarketing) et sur les outils d'acquisition, de gestion et de l'analyse d'informations géographiques (méthodes quantitatives, modélisation spatiale, cartographie numérique). Il comprend en outre un stage de recherche appliquée.

Une excursion bisannuelle à l’étranger, en partie préparée par les étudiant.e.s, est organisée à l'étranger : elle offre l’occasion de confronter au terrain une analyse géographique préalable exploitant les connaissances et outils d’analyse acquis durant la formation. La dernière excursion a eu lieu dans le sud marocain. La prochaine est prévue à Istanbul.

Enfin, les modules de cours à options portent sur des champs thématiques de recherche ou d'action dans lesquels les géographes peuvent être amenés à jouer un rôle important : études urbaines, mobilités, transports et tourisme, sciences et gestion de l'environnement, questions de société, questions de développement.

Le programme complet des cours ainsi que les descriptions des contenus est disponible sur le site de l’ULB : ici.

Démarche pédagogique

La formation combine enseignements ex-cathedra, séminaires de recherche et de projet, travaux de terrain, travaux personnels encadrés, une excursion et un stage. En termes pédagogiques, les méthodes actives d’apprentissage sont privilégiées. Ainsi, au départ de questions-problèmes concrets, les étudiant.e.s sont amené.e.s à une confrontation avec des enjeux contemporains d’organisation de l’espace et de développement des territoires. Cette approche se prolonge au cours du stage, réalisé en seconde année. Chaque étudiant.e a la possibilité de choisir son lieu de stage, parmi une palette de propositions (institution de recherche, association, entreprise, administration,...). Les étudiant.e.s y sont le plus souvent encadré.e.s par des géographes, ancien.ne.s de l’ULB.

L’encadrement pédagogique favorise également le travail collectif. En MA1, les étudiant.e.s sont amené.e.s à construire ensemble un schéma de développement territorial pour un site stratégique à Bruxelles (ex. plateau du Heysel, site Delta). En MA2, les étudiant.e.s bénéficient d'un encadrement spécifique en séminaire collectif pour la réalisation du mémoire. Celui-ci débute au second quadrimestre de la première année du Master et veille à structurer, en étapes, le travail de chacun : poser une problématique, formuler une question de recherche, réaliser un état de l'art, développer une méthode, présenter et interpréter les résultats obtenus.

La taille modeste des groupes facilite les interactions avec les professeurs, les assistants mais aussi avec les chercheurs de l’Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire (IGEAT). Ces derniers ont développé une longue expérience de recherche contractuelle sur des thèmes et à des échelles divers (Bruxelles, Wallonie, Belgique, Europe), expérience qui nourrit les enseignements et les travaux pratiques.

Une salle informatique, une mapothèque et un réseau de bibliothèques sont autant de supports à l’enseignement.

la salle info



Débouchés

Il est très loin le temps où les études de géographie formaient principalement à l'enseignement. La palette des trajectoires professionnelles suivies par les géographes est désormais très large : professionnels de l'aménagement du territoire, concepteurs de systèmes d'informations géographiques, travailleurs associatifs, chargés de projets dans le domaine du tourisme, des transports, de l'environnement, de l'immobilier,…

La finalité Territoire, Sociétés, Aménagement du Master ouvre tant les portes de la recherche, fondamentale (doctorat) ou appliquée, que celles de la pratique de l'aménagement du territoire, de la gestion de projets en développement urbain, du travail associatif sur des matières environnementales, de la consultance en immobilier, etc. Consultez à ce propos la page et après ?


Mobilité internationale

Le département de géographie dispose de conventions d'échange Erasmus avec plusieurs universités européennes, notamment en France, au Danemark, en Espagne, en Italie et en Autriche. Celles-ci permettent de réaliser une partie ou la totalité de la première année de Master à l'étranger. Il est ainsi possible de réaliser une partie ou la totalité de sa première année de Master à l'étranger, via un dans le cadre d’une convention d’échange avec des universités extra-européennes , notamment au Québec.





Didactique

La finalité Didactique du Master forme tout spécialement à la pratique de l'enseignement de la géographie. Elle confère le titre légal d’agrégé(e) de l’enseignement secondaire supérieur (AESS). Seul le porteur d'un Master à finalité didactique (ou de l'AESS) peut prétendre à un titre requis pour enseigner la géographie dans l’enseignement secondaire supérieur.

La finalité forme les futurs enseignants dans le soucis de les préparer au mieux à éveiller les élèves à l'intérêt, la richesse et l'importance des questions géographiques pour la compréhension du monde et l'exercice de la citoyenneté.

Le programme de la finalité Didactique associe cours de géographie, thématiques et méthodologiques, et cours et stages spécifiques préparant directement à l'enseignement. Il comprend le même tronc commun que celui de la finalité Territoires, Sociétés, Aménagement ainsi qu’un module de cours spécifiques de 30 ECTS et un module de 30 ECTS de cours à option. Le programme complet et détaillé des cours est disponible ici.

La finalité postule qu'une véritable formation professionnelle a un sens pour armer l'enseignant à s'intégrer dans son futur environnement professionnel. Les cours spécifiques veulent donc offrir aux étudiant.e.s le bagage réflexif nécessaire à leur métier d'enseignant en géographie. Ils s'articulent autour de quatre axes: un axe psychologique, un axe socio-culturel, un axe pédagogique et un axe de didactique de la géographie. Ce dernier allie la théorie à la pratique à travers des observations de terrain, des exercices de micro-enseignements, des préparations de leçons, la préparation et la réalisation d'un voyage scolaire,... Il se fait dans un souci de mise en évidence du caractère créatif et enrichissant du métier d'enseignant, tant dans ses aspects cognitifs (aimer chercher à éveiller l'intérêt, aimer expliquer, apprendre, actualiser ses connaissances) que dans ses aspects humains (promouvoir la confiance en soi des élèves, nouer avec eux des relations positives et justes) et sociaux (travailler dans le respect de l'autre, favoriser l'émancipation sociale).

Le module optionnel permet aux étudiant.e.s de compléter leur connaissances dans un ou plusieurs des domaines suivants : sciences de la Terre, études urbaines, mobilité transport, tourisme, gestion de l'environnement, anthropologie, questions de société et questions de développement. 

Les stages occupent logiquement une place très importante (10 ECTS) dans le cursus des étudiant.e.s de la finalité Didactique. Ils permettent aux étudiant.e.s de se mettre en situation réelle d'enseignement dans un cadre scolaire.

En définitive, la finalité didactique vise donc d'abord à former des enseignants de qualité, dont nos écoles secondaires ont tant besoin mais, plus largement, développe des aptitudes à la formation dans tous les domaines, à l’argumentation et à la communication de savoirs, recherchées dans de nombreux autres secteurs.





Urban Studies

La finalité Urban Studies du Master en Sciences Géographiques a un statut particulier. En effet, elle s'inscrit entièrement dans un programme international et interdisciplinaire en études urbaines, entièrement organisé en anglais: le Master 4Cities.

Le Master 4Cities est organisé conjointement par les universités de Bruxelles (ULB et VUB), de Vienne (Universität Wien), de Copenhague (University of Copenhagen) et de Madrid (Universidad Complutense et Universidad Autonoma). Les étudiant.e.s suivent un cursus commun tout au long des deux années du Master, à Bruxelles et à Vienne en MA1, à Copenhague et à Madrid en MA2. Celui-ci est organisé de façon à aborder les multiples dimensions des phénomènes urbains contemporains, avec une focalisation particulière sur les villes européennes. Il vise à donner les outils nécessaires à l'analyse du rôle des villes dans la globalisation et à la compréhension de leurs mutations contemporaines.

Depuis 2013, ce programme bénéficie du titre "Erasmus Mundus" délivré par l’Union Européenne.

Des conditions particulières d'accès sont d'application pour ce programme. Toute demande d’inscription doit nécessairement passer par le dépôt d’une candidature auprès de l’équipe de coordination de 4Cities. Toutes les informations à ce propos (ainsi qu’au sujet des cours, des universités partenaires, etc.) sont disponibles sur le site du programme 4Cities : www.4cities.eu.







Personnes de contact

  1. -Jean-Michel Decroly (Président du Jury du MA)

  2. -Mathieu Van Criekingen (Secrétaire du Jury du MA et coordinateur pour 4Cities)

  3. -Anne Dubreucq (coordinatrice de la finalité didactique)







 
pdfetudierMA_files/presentation_MA.pdfetudierMA_files/presentation_MA_1.pdfshapeimage_13_link_0